Retour sur la journée de paix pour la Terre-mère

Aujourd’hui, il y avait beaucoup de monde au campement. Beaucoup d’Anishinabe de la communauté et des environs, des Mohawks d’Akwesasne et de Kahnawake, et des visiteurs Québécois et de toutes les origines. L’objectif: créer l’unité face à la destruction de la Terre-mère.

Les représentants du ministère des Ressources naturelles et de Produits forestiers Résolu, qui avaient été invités à dialoguer avec la communauté pour trouver une solution juste, ne se sont pas présentés. En revanche, nous avons eu une agréable surprise: Un huissier envoyé par la Cour Supérieure du Québec est venu remettre une mise en demeure à la compagnie Louisiana Pacific, qui coupe à grande vitesse dans le secteur du campement. Vendredi, un juge devra décider s’il émet une ordonnance de sauvegarde, à la demande des Anishinabe, pour interrompre les travaux de coupe de la compagnie.